Projet SIARA

Description du projet

Flux RSS
Reglementation
Les Images


Cliquer

Nouvelles

 

L’Algérie abrite du 4 au 31 mai les 15es semaines de la circulation routière, sous le thème «Ensemble pour un environnement et une circulation sécurisée pour tous».

Dans ce cadre, un programme a été mis en place par la DGSN, la Gendarmerie nationale et la Protection civile, avec la contribution de diverses associations. C’est au cours d’une conférence de presse animée, hier, par la Radio nationale à l’auditorium, que le programme a été exposé dans le détail. Les organisateurs animeront plusieurs activités de sensibilisation durant ce mois, notamment des tables rondes et des émissions télévisées et radiophoniques relatives à la sécurité routière. Des acteurs du mouvement associatif participeront à l’accrochage de panneaux dans les villes et villages, ainsi qu’au remplacement de plaques de signalisation. Un travail de proximité sera entrepris à l’adresse des automobilistes. De plus, des expositions et des journées portes ouvertes seront organisées et des caravanes sillonneront différentes régions.

La Protection civile se chargera, elle, de former des citoyens dans le secourisme d’urgence. Dans le même sillage, des spécialistes ont été conviés à animer des conférences scientifiques sur les origines des accidents de la route, avec présentation de recherches relatives à ce volet.
Par ailleurs, les représentants de la DGSN et de la gendarmerie annoncent l’intensification de contrôle durant cette manifestation. La gendarmerie indique que «le nombre de décès dus aux accidents de la route entre 2012 et 2013 a augmenté de 2%. Le taux de blessés a grimpé de 0,64%».

Pour le premier semestre de l’année 2014, les mêmes services ont enregistré «une augmentation de 16% des décès, soit 961. Le nombre de blessés est de 13 845». Le parc automobile en Algérie s’est accru de 15% entre 2012 et 2014, est-il souligné. Le directeur général du Centre national de prévention et de sécurité routière, El Hachemi Boutalbi, a souligné que plusieurs procédures sont en préparation en vue de réduire les chiffes à ce terrorisme routier. Il s’agit, entre autres, d’un texte législatif relatif à l’équipement des véhicules de transport en commun et de transport de marchandises excédant 3,5 tonnes d’un appareil, le chronotachygraphe, qui est en préparation et sera soumis au gouvernement.

M. Boutalbi a expliqué que cet appareil permettra de calculer la distance parcourue par le véhicule, sa vitesse et ses temps d’arrêt. Ces données permettront aux forces de sécurité de contrôler certains paramètres comme les limitations de vitesse et le respect du temps d’arrêt. Concernant les normes de sécurité à imposer aux concessionnaires automobiles, M. Boutalbi a indiqué qu’une réflexion a été engagée dans ce sens.
 

M. B.

ELWATAN


Températures
Alger
Sétif
Oran
Constantine
Annaba
Sidi-Bel-Abbès
Batna
Tizi Ouzou
Béchar
Ouargla
In Amenas
Tindouf
Adrar
Recherche

site


Google


Visites

 79585 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

^ Haut ^